From the magazine sic! 5/2019 | S. 316-316 The following page is 316

TAF du 15 novembre 2018
(B-5789/2016)
«Insmed»

(rédigé par Eugen Marbach*,
Michel Mühlstein**)

Thème

Motifs absolus d’exclusion:

Absence de risque de tromperie quant à la ­provenance des produits, lorsque la localité, dont le nom est inclus dans le signe, est peu connue

Point central

S’agissant de médicaments vendus sur ordonnance, les milieux concernés sont avant tout les personnes au ­bénéfice d’une formation médicale.

Celles-ci segmentent le signe en «Ins» et «med» et ­comprennent immédiatement l’élément «med» comme une abréviation de médecine ou médicament.

La commune bernoise d’Ins a seulement 3500 habitants, n’est pas située à proximité d’une grande ville, n’a pas d’infrastructure touristique particulière, ni d’industrie pharmaceutique, ni de sortie d’autoroute [cf. Port, sic! 2015, 172], de sorte qu’il s’agit d’une indication ­géographique faible.

Dès lors, les milieux concernés reconnaissent dans ­l’élément «Ins» essentiellement l’abréviation du gène de l’insuline ou encore du mot «insert» sur les claviers ­d’ordinateurs.

[…]